logo-curie NOUS
SOUTENIR

Exposition permanente : plongée dans l’univers de la famille Curie

Situé dans l’ancien laboratoire de Marie Curie, le Musée Curie retrace les différentes étapes des découvertes des Curie et des Joliot-Curie, la famille aux 5 prix Nobel. Un espace rénové en 2012 de 120 mètres carrés allie nouvelles technologies et documents anciens à la valeur inestimable, permettant ainsi de découvrir l'histoire de la radioactivité et de la radiothérapie. Grands panneaux illustrés, écrans interactifs, documents d’archives, instruments scientifiques de l’époque… La visite, centrée autour du bureau et du laboratoire de Marie Curie conservés tels quels, est répartie en 4 thématiques.

Visite virtuelle

Découvrez le Musée Curie en ligne

Depuis votre PC, votre tablette ou votre smartphone, parcourez tranquillement tous les documents présentés dans le musée, ...

> visite virtuelle

A - La famille aux 5 Prix Nobel

Au sein d’une même famille, Pierre et Marie Curie, leur fille aînée Irène et son mari Frédéric Joliot-Curie ont tous reçu au moins une fois le Prix Nobel. Marie Curie reste la seule femme à ce jour à en avoir reçu deux, et la seule personne à en avoir eu deux dans deux disciplines scientifiques différentes. Leurs découvertes dans le domaine de la radioactivité ont permis de comprendre la structure de l’atome et ont permis des applications médicales majeures.

Grâce à une table interactive multitouch, plusieurs utilisateurs peuvent, simultanément, manipuler et consulter des photographies, documents et films d’archives illustrant la vie et les travaux de « la famille aux cinq Prix Nobel », le tout replacé chronologiquement et dans son contexte historique.

B - Le radium, entre mythe et réalité

Au début du XXe siècle, les propriétés du radium, élément chimique découvert par Pierre et Marie Curie en 1898, sont perçues par le public comme extraordinaires, voire magiques. Il inspire des écrivains et des artistes, mais aussi des commerçants de tous horizons qui vendent des produits de santé, des crèmes antirides, des eaux minérales, à base de radium ! En ce temps, le radium cristallisait tous les espoirs et les rêves, réels ou utopiques. L’engouement tient bien sûr à l’histoire mythique de ses découvreurs, plus encore à sa luminescence bleu-vert, mais aussi aux perspectives qu’il offrait pour soigner les cancers. Cette partie revient sur l’histoire de l’engouement pour cet élément, avant la prise de conscience de ses dangers et de ses effets nocifs pour la santé. Panneaux et objets de l’époque illustrent ce phénomène.


C - Le laboratoire Curie, entre physique et chimie

Dans les années 1930, le laboratoire Curie dirigé par Marie Curie est un centre de recherche de renommée internationale, spécialisé dans l’étude de la radioactivité, nouvelle science à la frontière de la physique et de la chimie. Irène et Frédéric Joliot-Curie y découvrent en 1934 la radioactivité artificielle, Prix Nobel de chimie en 1935. Sur une paillasse centrale sont présentés des instruments restaurés de la Méthode Curie, méthode de mesure de la radioactivité mise au point par Pierre Curie en 1898. Dans cette partie sont également présentés le laboratoire de chimie personnel de Marie Curie et son bureau. De plus, dans une vitrine on peut découvrir quelques-unes de ses archives originales. Tandis qu’un panneau et une vitrine racontent son épopée aux Etats-Unis en 1921, lorsque 1 gramme de radium -dont on peut voir une reconstitution -d’une valeur de 100 000 dollars, lui a été offert.

D - La Fondation Curie : soigner les cancers

L’Institut du Radium est constitué d’un deuxième laboratoire de biologie et de médecine. Dirigé par le Dr Claudius Regaud, un panneau revient sur le parcours de ce pionnier de la radiothérapie, tandis qu’une vitrine expose des reproductions de ses dessins de cellules. En 1921, Marie Curie et Claudius Regaud créent la Fondation curie et ouvrent un dispensaire pour soigner les malades du cancer. Panneaux et objets présentent les deux traitements de radiothérapie alors disponibles : la röntgenthérapie et la curiethérapie. En conclusion, un panneau retrace l’histoire de la lutte contre ce fléau en France dans l’entre-deux-guerres et présente des affiches de prévention créées par des peintres affichistes célèbres.