logo-curie NOUS
SOUTENIR

B6Les « années folles » du radium

Dès le début des années 1920, le radium est présent dans différents objets de la vie courante. L’horlogerie utilise des peintures luminescentes au radium jusque dans les années 1950. Après la mise en évidence des effets curatifs du radium sur le cancer, l’industrie pharmaceutique met sur le marché des produits de santé et de beauté au radium. Des appareils domestiques, émanateurs de radium, permettent de faire de l’eau radioactive pour des bains et des boissons. La célèbre marque de cosmétiques Tho-Radia précise que sa crème « à base de thorium et de radium » est préparée « selon la formule du D r Alfred Curie ». Ce dernier, médecin, n’a aucun lien de parenté avec Pierre et Marie Curie. Progressivement, la communauté scientifique et médicale prend conscience des dangers du radium. Très coûteux, son dosage dans les cosmétiques reste faible et donc inoffensif. En 1937, classé comme poison dans la pharmacopée, il est interdit et supprimé de tous ces produits.

Le saviez-vous ?

L’eau de source que nous buvons est souvent très faiblement radioactive. Avant de jaillir du sol, elle a dissous différents éléments radioactifs venant de roches granitiques ou volcaniques rencontrées sur son chemin.

> visionner toutes les photos ...