B2 Le radium, entre mythe et réalité populaire

Après l’attribution, en 1903, du prix Nobel de physique à Pierre et Marie Curie, le public découvre dans la presse cet élément mystérieux : le radium. Camille Flammarion, célèbre vulgarisateur scientifique, dit de lui : « Le radium, mot radieux et rayonnant, fut en un instant dans toutes les bouches. Il avait un air de fête qui plaisait. » Pierre et Marie Curie observent que le radium émet en permanence des rayonnements invisibles, qu’il dégage spontanément de la chaleur et diffuse une faible lueur dans l’obscurité. Ces propriétés sont perçues comme extraordinaires, voire magiques. Le radium représente une source inépuisable d’énergie et le halo lumineux qui l’entoure lui confère une aura surnaturelle. Le radium inspire alors des écrivains et des artistes. Des industriels s’en servent comme argument publicitaire.

Le saviez-vous ?

Tous les composés du radium émettent spontanément et de façon permanente une lumière bleuâtre. Les rayons du radium provoquent une coloration persistante du verre généralement brune ou violette.

Visionner toutes les photos ...


pour en savoir plus :

Quel lien entre Loïe Fuller, Pierre et Marie Curie ? Consultez notre dossier sur Loïe Fuller pour le découvrir