© Alexandre Lescure / Musée Curie

Les héritières de Marie Curie


Les femmes étaient à l’honneur au Musée Curie du 8 mars au 31 octobre 2014. Les visiteurs pouvaient découvrir dans le jardin Marie Curie une trentaine de portraits de femmes qui ont œuvré contre le cancer depuis 1914.

© Musée Curie (coll. ACJC)

Une histoire des femmes dans les sciences

Le laboratoire Curie de l’Institut du radium a toujours accueilli du personnel féminin, à commencer par Marie Curie, qui fut la première à le diriger. Une quinzaine de portraits de “femmes d’hier” *, dont ceux d’Irène et Marie Curie, permettaient de faire découvrir l’histoire des premières femmes ayant intégré la communauté scientifique et étant devenues des modèles pour les générations suivantes.
L'exposition présentaient aussi les portraits de 18 collaboratrices actuelles de l’Institut Curie, témoignant de la réalité du monde professionnel scientifique ou médical d'aujourd'hui.

* Partie historique basée sur "Les femmes du laboratoire de Marie Curie" de Natalie Pigeard-Micault (Ed. Glyphe, 2013).

> Des portraits d'héritières de Marie Curie
> Petite chronologie de l'histoire des femmes en science et en médecine

© Musée Curie (coll. ACJC)

L'héritage de Marie Curie

Le laboratoire Curie de l’Institut du radium a dès son inauguration en 1914 été dirigé par une femme. Marie Curie fut, rappelons-le, la première à diriger ce laboratoire universitaire. Elle a ouvert son laboratoire aux femmes, en les recrutant sur les mêmes conditions que ses collaborateurs masculins. Sans considérer leur pays d’origine, leur religion ou leur vie familiale, gardant pour seuls critères de sélection la motivation, le sérieux et la compétence. Elle a permis aux pionnières qui l’ont rejointe de participer, chacune à son niveau, à l’affirmation de la place des femmes en science. Toute sa vie, Marie Curie s’est investie pour faire avancer la science et la société.
Cependant, "
l'histoire n'est pas linéaire, contrairement à ce que l’on croit, il était plus facile d’être une femme dans un laboratoire à l’époque de Marie Curie qu’au temps de sa fille Irène au milieu du siècle, en raison de la concurrence accrue que représente les femmes dans le contexte économique de l’entre-deux-guerres. De nos jours, grâce à ces scientifiques d’hier, il est culturellement plus facile pour les femmes d’accéder à une carrière scientifique, même si on a déjà récemment assisté à un recul de la féminisation dans le statut de chercheur." (cit. Natalie Pigeard-Micault).

Exposition produite par le Musée Curie

Commissaires d'exposition : Nathalie Huchette et Renaud Huynh
Conseil scientifique : Natalie Pigeard et Céline Giustranti
Design graphique - scénographie : ARTKAS - RDA3
Crédits photos : Alexandre Lescure (couleur) / Archives : Musée Curie et coll. privées
Textes et interviews : Emmanuelle Manck