Paillasses et blouses blanches: exposition de photographies du 21 mai au 31 octobre 2016


Donner l’impression de pousser la porte des laboratoires d’hier et d’aujourd’hui, de s’immerger dans leur intimité, c’était le sujet de l'exposition temporaire 2016 du Musée Curie. Elle présentait 65 photographies inédites sur l’univers des paillasses, passé et présent. Une rétrospective photographique d’un siècle de recherche. Un voyage visuel dans le quotidien des blouses blanches qui était à découvrir dans le jardin du musée et sur les grilles de la rue Pierre-et-Marie- Curie.

© Musée Curie (coll. ACJC)

Photo : J. Boyer. Source : Musée Curie (coll. ACJC)

© Musée Curie (coll. ACJC)

Dans les laboratoires d'hier...

Marie Curie, Irène et Frédéric Joliot-Curie, ainsi que leurs collaborateurs furent de leur temps photographiés à l’Institut du Radium.
C’est d’abord l’aspect esthétique des images qui a guidé notre choix pour cette exposition, mais aussi le regard qu’elles nous offrent sur la recherche scientifique. A travers ces photographies, nous souhaitions proposer à la fois un voyage dans le temps et une immersion visuelle dans le monde des « paillasses et des blouses blanches », des équipements et des instruments scientifiques. Nous invitions le spectateur à « pousser la porte des laboratoires », à pénétrer dans leur intimité, à s’immerger dans le quotidien des chercheurs, leurs univers de travail, pour découvrir leurs gestes techniques, l’objet de leurs recherches... et voir la science telle qu’elle se faisait.

Sous les tilleuls de Marie Curie, dans le jardin du musée, 35 photographies d'archives étaient à découvrir qui dévoilaient ce qui se passait derrière les murs des pavillons entourant ce jardin, là où Marie Curie, Irène et Frédéric Joliot-Curie avaient leurs laboratoires et où aujourd'hui des chercheurs de l'Institut Curie continuent leur oeuvre.


Découvrir des images d'archives présentées dans l'exposition

© Florence Levillain / Signatures

© Benoit Rajau / Institut Curie

Dans les laboratoires d'aujourd'hui...

Aujourd’hui, les laboratoires du temps de Marie Curie sont devenus des unités de recherche de l’Institut Curie. Si les bâtiments sont les mêmes, les décors, les paillasses, les techniques ont évolué, et les sujets de recherche ne sont plus les mêmes. Cependant, la recherche continue de progresser et l'objectif reste similaire : faire progresser les connaissances, faire avancer la science.
Une série de 30 photographies qui étaient accrochées sur les grilles du Musée, sur la rue Pierre-et-Marie-Curie permettaient de découvrir l'univers des chercheurs du XXIe siècle, dans les laboratoires derrière ces grilles. A l’Institut Curie, le centre de recherche de renommée internationale rassemble plus de 1100 collaborateurs dont les travaux visent à comprendre le fonctionnement complexe de la cellule normale ou cancéreuse dans son environnement pour initier des pistes thérapeutiques innovantes et toujours plus efficaces contre le cancer.
Par le biais d’une exposition de photographies, nous voulions rendre la Science accessible à tous et sensibiliser le grand public à la recherche scientifique. Ces images, rarement diffusées au public, permettent de mettre en lumière le travail des chercheurs et de promouvoir les carrières scientifiques, susciter leur intérêt auprès des jeunes.


En savoir plus sur l'Institut Curie

© Musée Curie (coll. ACJC)

© Musée Curie (coll. ACJC)

La joie et la beauté de la science selon Marie et Irène Curie

« Je suis de ceux qui pensent que la science a une grande beauté. Un savant dans son laboratoire n’est pas seulement un technicien : c’est aussi un enfant placé en face de phénomènes naturels qui l’impressionnent comme un conte de fées. Tout progrès scientifique ne se réduit pas à des mécanismes, des machines, des engrenages, qui d’ailleurs ont leur beauté propre. »
Marie Curie, 1933

« Un autre attrait de la Science est dans la joie, un peu puérile, que l’on éprouve à regarder des phénomènes naturels, même s’ils sont bien connus. Je ressens toujours le même plaisir à voir se former un précipité vivement coloré, pendant une opération chimique, à regarder luire dans l’obscurité une substance radioactive. »
Irène Joliot-Curie, 1938

© Jérémy Mathur / Musée Curie

© Musée Curie (coll. ACJC)

La blouse blanche de Marie Curie était... noire !

La blouse, tenue de travail emblématique des chercheurs encore aujourd’hui, est traditionnellement blanche. Etant veuve, Marie Curie était la seule personne à l’Institut du Radium à déroger à cette règle esthétique. Sur de nombreuses photographies, comme celle-ci ci-contre, on la voit portant une blouse noire. Cette tenue lui donnait une allure austère, entrée dans la légende.
Au Musée Curie les visiteurs peuvent découvrir l'une de ses blouses de laboratoire, exposée dans ce qui fut son laboratoire de chimie personnel : une longue robe noire à petits pois blancs, au col carré, boutonnée dans le dos et ceinturée à la taille (photo ci-contre).

en savoir plus sur la blouse de Marie Curie

Concepteurs de l'exposition

Exposition produite par le Musée Curie
Commissaires d’exposition, textes et légendes : Nathalie HUCHETTE (Musée Curie) et Renaud HUYNH (Musée Curie)
Scénographie / conception graphique : ARTKAS / RDA3
Photos d'archives : Musée Curie
Photos couleur : Photothèque Institut Curie